CHEMINEMENT

Tout a commencé pendant l’été 1977, au retour d’une formation biblique, quand une pensée s’est fortement imprimée dans mon esprit : « Dieu voulait construire un grand centre de formation en Belgique ! » c’est-à-dire un endroit ayant une grande capacité de rassemblement en vue de la formation de la jeunesse.

Puis, en 1978, j’ai reçu une vision de la part du Seigneur. J’ai vu « Le territoire de la Belgique parcouru, de long en large par des jeunes gens et des jeunes filles. ».

A l’époque je pensais que Dieu allait produire quelque chose de grand, un réveil par exemple, qu’Il allait susciter des personnes et les utiliser pour concrétiser cette vision.

Après cela, la vision est restée en attente pendant 17 années !

Pendant l’année 1995 la pensée d’un grand projet d’évangélisation naît dans mon cœur et me poursuit inlassablement.

Le 21 avril 1996, le Seigneur nous parle encore (à mon épouse et à moi-même) à travers la bouche d’un prophète du Nord de la France. Ce prophète voyait un grand champ prêt à être moissonné. Et la vision était accompagnée d’une promesse de Dieu : des moissonneurs, des maçons et des menuisiers, hommes et femmes pour engranger la moisson et construire de nouveaux greniers au fur et à mesure de la récolte.

Cette même année, au Gault-la-Forêt (base de Jeunesse en Mission France), un des orateurs (invité pour l’occasion) prophétisa sur moi, me disant que « j’étais un ambassadeur pour Dieu et qu’il se produirait quelque chose de grand à partir de la Belgique, quelque chose qui serait vu à partir des pays limitrophes à la Belgique ».

Dans les années qui suivent le Seigneur continue à travailler nos cœurs et confirme encore cette vision.

En 2000, le Seigneur parle à nouveau clairement au moyen d’une parole prophétique. Dans cette parole, le Seigneur nous disait qu’Il n’avait rien oublié du projet qui était sur notre cœur et que ce projet, Il allait l’accomplir au-delà de ce que nous espérions. Et cela, malgré les doutes et les incompréhensions.

En mars 2001, Dieu nous met à cœur, à mon épouse et à moi-même, de lancer des séminaires FRI (Formation sur la Restauration Intérieure). Il nous encourage et nous interpelle en nous faisant comprendre que ce que nous sommes en train de vivre avec les week-ends FRI est une étape en vue de la réalisation du projet d’évangélisation que nous avons à cœur depuis tant d’années.

Fin juin 2001 (quelques mois donc après l’ouverture des séminaires FRI), une autre parole survient au travers d’une prophétesse d’Afrique du Sud, disant que les fondations étaient en train d’être posées et que Dieu nous donnerait des assistants pour le travail à effectuer. En septembre 2001, des idées nouvelles et concrètes, concernant l’élaboration du projet de l’école de formation, germent dans mon esprit. La vision prend forme !

  • Module 1 : formation de disciples
  • Module 2 : formation de fils, de filles (identité)
  • Module 3 : formation de prêtres et de sacrificateurs

Début 2002 le Seigneur nous accorde une parole d’encouragement pour la poursuite du projet : «…Oui c’est juste… c’est maintenant le moment. Les temps sont courts. Les choses vont aller « vite » et attendez-vous à cela. »

Décembre 2002 et Janvier 2003, je ressens dans mon cœur que le temps approche pour qu’un sanctuaire soit bâti, qu’un centre de louange et d’adoration soit édifié. 1 Chroniques 28.10 dit : « Considère maintenant que l’Éternel t’a choisi, afin que tu bâtisses une maison qui serve de sanctuaire. Fortifie-toi et agis ! » Une image s’imprime avec force dans mon esprit : « un groupe de chantres en action – leurs voix et leur musique s’élèvent vers le ciel et atteignent le trône de Dieu ».

En août 2003, un prophète français nous transmet une parole. Il utilise l’image d’une distillerie pour nous parler. Au travers de cette image, il nous fait comprendre que nous sommes à la fin de quelque chose (l’ancienne distillerie) et que le Seigneur a déjà préparé le terrain pour la nouvelle distillerie.

Le prophète a ensuite complété sa pensée en expliquant que dans cette nouvelle distillerie, les bouteilles seraient totalement changées, le fonctionnement serait complètement différent, mais que cette distillerie donnerait vraiment une très bonne liqueur (vin nouveau). Cette distillerie est importante, a encore ajouté le prophète, elle va bouleverser votre vie !

Par la suite, dans la prière, une autre pensée s’impose dans notre esprit : « Dieu veut que nous débouchions les puits du réveil en Belgique ! »

En octobre 2004, le Seigneur nous encourage à nouveau concernant le centre de formation et la maison de prière. Il nous transmet les noms des colonnes qui soutiendront la Maison de l’Éternel, à savoir :

  1. parole écrite
  2. parole prophétique
  3. louange et adoration
  4. prière
  5. intercession
  6. combat spirituel

En novembre 2004, le Seigneur, par l’intermédiaire d’un couple de ministères anglais, nous communique des délais précis : « l’année prochaine il y aura une merveilleuse opportunité pour ouvrir une école prophétique ».

Le début de l’année 2005 est consacrée aux préparatifs de l’École Prophétique et au choix du nom : « Réhoboth » ! Quelques mois plus tard, nous avons été encouragés d’apprendre que le nom de « Réhoboth » avait été prophétisé sur ce couple anglais.

Au début du mois de mars de la même année, une autre pensée s’impose fortement à mon esprit : il faut veiller à ce que l’école soit connectée à ses racines juives, tout particulièrement au-travers de la musique, de l’adoration et du prophétique !

En résumé, nous sommes persuadés et convaincus par le Saint-Esprit que Dieu veut établir un « centre de formation », assez spacieux, ayant la possibilité d’accueillir des jeunes et des moins jeunes afin de lever une génération (équipée et formée) qui sera envoyée dans les différentes régions de la Belgique comme des signes et des témoins sur la nation. Une génération marquée par la présence tangible et manifestée de Dieu qui gagnera le territoire pour Christ en amenant guérison et restauration. Nous sommes également persuadés que ce centre doit devenir une Maison de Prière de laquelle un parfum de louange et d’adoration s’élèvera jour et nuit devant le trône à la gloire de Dieu !